BONJOUR VOUS !

BONJOUR VOUS !

épanouissement collectif

A lire si possible avant de prendre rendez-vous !

Ces dernières années ont vu se développer différentes thérapies brèves en opposition aux thérapies qui courent parfois sur plusieurs années. Une thérapie brève regroupe plusieurs disciplines et se base sur une efficacité rapide contrairement aux thérapies psychanalytiques par exemple.

Elles sont parfois controversées quant à leur efficacité, selon l’adage « sans effort on arrive à rien » surtout s’il faut aborder des situations douloureuses ou prenant racine dans l’enfance. Le monde actuel récompense souvent le mérite et accorde plus de valeur à l’effort qu’au résultat. Pour beaucoup, le bien-être n’est accessible que dans la pénibilité, voir la souffrance. Si ces thérapies brèves permettent un résultat dès les 1ères séances, cela ne veut pas dire pour autant, ne rien faire ou pire, ne pas s’engager dans ce que l’on fait. Il dépend avant tout et uniquement de VOUS et n’est possible qu’en respectant certaines conditions. Il repose sur plusieurs critères, dont le principal est votre engagement, votre degré « d’enseignabilité », votre ouverture d’esprit, votre volonté d’aller mieux. Cela semble aller de soi, puisque vous consultez. Mais l’être humain est assez complexe.

Il est doté d’un immense pouvoir d’imagination qu’il utilise souvent à mauvais escient. Il s’invente des peurs, des craintes, des rites, des croyances qui le limitent dans sa capacité à créer. Si vous voulez que des choses changent dans votre vie, il va falloir que vous changiez des choses dans votre vie. Cette phrase vous semble peut-être ridicule, mais pourtant je peux vous assurer que c’est la partie la plus difficile à accepter pour certains-es.

Le seul obstacle à votre amélioration de santé, physique et/ou émotionnelle, de paix, c’est VOUS.

La personne souffrante peut consciemment ou inconsciemment, obtenir un bénéfice de son mal-être. Ne serait-ce que celui de lui permettre d’exprimer par le corps ce qu’elle n’arrive pas à exprimer par les mots. Le mal-être ou la maladie peuvent apporter des avantages :

Affectifs et/ou familiaux : une dame me racontait que depuis qu’elle avait un cancer, ses proches étaient plus attentionnés.
Socioéconomiques : un monsieur me partageait son inquiétude du risque à ne plus percevoir d’indemnité s’il guérissait.

Ce sont des préoccupations humaines et légitimes que l’on peut avoir tendance à nier alors qu’il est nécessaire de les aborder avec honnêteté. Car c’est la réponse à ces préoccupations qui risquent d’installer une chronicité au mal-être et/ou lui donner une certaine légitimité. Cela peut même instaurer un statut au malade. A l’inverse, une approche objective et honnête du dysfonctionnement permet une réponse adaptée et des comportements positifs, vous permettant de sortir de son engrenage et de sa perversité.

Je vous demande donc de répondre avec honnêteté à cette simple question :

« Voulez-vous vraiment aller mieux ? »

Lors des consultations vous apprendrez à vous révéler, à laisser vivre vos ressentis, tout en douceur, comme vous le feriez peut-être lors d’une simple conversation.

Nos différents échanges vous permettront de laisser ressortir des souffrances parfois enfouies depuis des années, mais toutefois enregistrées au niveau sensoriel.

Vos partages seront l’expression même de cette intégration corporelle sur vos comportements, la relation à vous-même et la relation aux autres.

Vous aurez alors la possibilité d’exprimer en conscience des mémoires de situations difficiles voire douloureuses qui ont enraciné un mal être dont il vous semble impossible aujourd’hui de vous débarrasser.

choisir une pierre de vie

Si vous VOUS investissez dans votre guérison, vous verrez en quelques séances des résultats notables et durables avec la sophrologie ou la Dmoka, pour ce qui touche à l’émotionnel. Loin des thérapies analytiques par leur approche neuro-sensorielle, ces 2 disciplines ne vont pas chercher dans le pourquoi vous réagissez de telle ou telle manière, mais plutôt sur le comment, afin d’opérer une réorganisation de réponse. Tout en n’excluant pas évidement les émotions, bien au contraire !

De nombreuses personnes me consultent parce qu’elles pensent qu’elles sont trop émotives. Souvent d’ailleurs c’est sur le ouï dire d’autrui. La question est donc la suivante : « faut-il réapprendre à accepter nos émotions ? ».

Les émotions, dites négatives, ne sont pas à bannir si elles ne font pas obstacles à la vie. C’est quand elles empêchent d’avancer, qu’elles sont pathogènes. Ressentir de la tristesse, de la peur, de la colère ne doit pas effrayer. Elles sont un baromètre qui permet de nous adapter aux évènements, à nous même, aux autres, à notre environnement. C’est uniquement lorsque ces émotions deviennent souffrance et perdent leur fonction d’adaptation qu’il est bon de consulter.

Evidemment, selon votre problématique nous utiliserons différents outils :Evidemment, selon votre problématique nous utiliserons différents outils :

atteindre le paradis

Si vous 

Cabinet à votre disposition :

Nice Ouest 59 Av. Raoul Dufy Villa Dufy Entrée A

Je consulte tous les jours de 9h00 à 20h00 sans interruption sur Rendez-Vous au cabinet ou à votre domicile.

Certaines mutuelles remboursent les consultations de Sophrologie, Naturopathie ou Réflexologie. Renseignez-vous auprès de la vôtre.

Thérapeute déclaré sous le numéro SIREN 514 592 575
Tous droits réservés

LA CONSULTATION AU CABINET :

Pour ce faire vous prendrez soin de vous munir de vos dernières analyses, de la liste de vos traitements en cours sans oublier les compléments alimentaires ou autre auto-médication.

La consultation ne se substituant pas à une consultation médicale aucun diagnostic de santé ne vous sera proposé et supposera que vous ayez l’accord de votre équipe médicale pour suivre les conseils prodigués. Il y va de votre responsabilité de les en informer.